Début du XVIe siècle. Construction de la maison contre une tour du XIIe siècle qui en distribuait les ètages par un grand escalier de pierres. Tour qui marquait l’une des entrées de la ville.
XXe siècle
(1920/1930)
La tour foudroyée, brûla, ensuite ses ruines furent démontées.
1987 : destiné à la démolition le bâtiment, inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, fut racheté puis classé, il s’en suivit un chantier de restauration qui dura près
de quinze années.
                                                            Les fouilles
XXIe siècle, une renaissance